Le développement durable est essentiel en agriculture biologique.

La tendance de ces dernières années se maintient: le secteur a continué de bien progresser en 2016. Cela permet à Bio Suisse de porter un regard satisfait sur l’année écoulée et ça la motive en même temps à continuer de représenter avec force les intérêts de l’agriculture biologique.

Avec une augmentation du nombre d’entreprises agricoles biologiques supérieure à la moyenne en Suisse romande, le nombre de fermes Bourgeon continue d’augmenter en Suisse. Nous sommes heureux que de plus en plus de producteurs affrontent le défi de travailler selon les hautes exigences du Bourgeon. Cette nouvelle progression nous donne confiance que le nombre de fermes Bourgeon va continuer d’augmenter ces prochaines années. Le secteur bio a le vent en poupe.

Bio Suisse s’engage à plusieurs niveaux pour que les denrées alimentaires soient produites de manière durable:

1Nous renforçons l’agriculture biologique

Bio Suisse est l’organisation faîtière des paysans bio de Suisse. Les paysans Bourgeon pratiquent une production animale respectueuse, favorisent la biodiversité et renoncent aux engrais chimiques et aux pesticides de synthèse.

2Nous garantissons la qualité des produits

Bio Suisse octroie le Bourgeon à des entreprises agroalimentaires, commerciales et de restauration qui respectent le Cahier des charges de Bio Suisse: fabrication douce, peu d’étapes de transformation et pas de colorants ni d’arômes.

3Nous favorisons un plaisir gustatif durable

Bio Suisse s’engage pour que les consommateurs puissent profiter de denrées alimentaires biologiques de haute valeur. Des contrôles indépendants garantissent une fabrication soigneuse et respectueuse de l’environnement ainsi qu’un commerce équitable.

Cette poussée est aussi perceptible dans d’autres domaines: la transformation des produits Bourgeon augmente elle aussi, et Bio Suisse a de nouveau réussi l’année passé à convaincre de nouveaux preneurs de licences. Et il y a aussi de plus en plus de consommateurs qui mangent des produits bio. Le marché des denrées alimentaires bio continue donc de progresser et il a atteint en 2016 un nouveau record de chiffre d’affaires. Nous sommes heureux d’avoir contribué à une partie de cette évolution réjouissante.

Bio Suisse met de plus en plus l’accent sur la qualité: grâce à ses exigences pour la biodiversité et à la production biologique, les fermes Bourgeon abritent davantage d’individus et d’espèces que les exploitations agricoles conventionnelles. Bio Suisse a aussi lancé pour ses preneurs de licences un check-up de la durabilité qui leur montre où se trouvent leurs possibilités de développement dans ce domaine.

« Nous sommes heureux que le marché bio ait poursuivi sa forte croissance en 2016. » Urs Brändli, Président

Pour pouvoir poursuivre le développement du succès du Bourgeon, nous sommes très exigeants à l’égard de nos membres et de nos preneurs de licences, mais aussi envers nous-mêmes. Notre secrétariat à Bâle s’engage donc lui aussi sur le plan de la durabilité: les collaborateurs renoncent par exemple à l’eau potable en bouteilles en PET, économisent le papier ou diminuent leurs déplacements en organisant des conférences téléphoniques. Ils protègent ainsi les ressources naturelles. La décision de publier le rapport annuel complet en ligne et de ne faire imprimer qu’un résumé s’insère aussi dans cette visée écologique.

Nous vous souhaitons beaucoup de plaisir avec cette lecture et nous espérons que vous continuerez de vous engager avec nous l’année prochaine pour les revendications centrales de l’agriculture biologique.

Urs Brändli, Président

Daniel Bärtschi, Directeur

Partager la page